Affichage de 41 résultats

Description archivistique
Hôpital de Bulle
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Affichage :

39 résultats avec objets numériques Afficher les résultats avec des objets numériques

Acte d'accenssement

Nicod de Veria, chapelain et recteur de l'Hôpital de Bulle, accense Jean et Nicod, fils de feu Cristin Garyn [Garin], d'environ une pose et demie de terre à Bulle en laz Sapalletaz, à côté de la terre de Rodulphe et Octhon Alex, frères, de celle des religieux de Marsens et de celle de Catherine, épouse de Jean Goudron.


Cense annuelle : 2 sols et 6 deniers bons lausannois payables à la St-André [novembre 30].


Notaire : Pierre Marsens


Double en faveur du recteur de l'Hôpital de Bulle.


Fragment de sceau du dizenier d'Ogoz.

Commune de Bulle

Acte d'échange de terre

François Moret, notaire et recteur de l'Hôpital de Bulle, et Pierre Cugniet [Cugnet], bourgeois de Bulle, ont fait un échange :

  • François Moret cède à Pierre Cugniet un clos à la Toula, à côté de la terre de Jean Lenterey, du pâquier commun, de la terre de Pierre Cugniet et de celle d'Anthoine Ardieux ;
  • Pierre Cugniet cède à François Moret un clos en Jordil, à côté de la charrière publique, des forêts de la Ville [de Bulle], de la terre de la Chapele St-Jean et de la terre d'Estienne Michiel [Michel].

Pierre Cugniet a donné à François Moret 25 écus basse monnaie à 20 batzes en prévalence.


Notaire : Théodule Michiel


Double en faveur de l'Hôpital de Bulle.


Sceau [du bailli de Bulle] manquant.

Commune de Bulle

Attribution du gouvernement de l'Hôpital à la Ville de Bulle

A la demande des députés de la Ville de Bulle et de Wilhelm Wuerst, châtelain, et Dom Gerard Dodin [Duding], curé de Sâles, altarien de l'Hôpital de Bulle, le Conseil de Fribourg accorde à la Ville de Bulle le gouvernement de l'Hôpital, aux conditions suivantes :

  1. le curé [de Sâles, Dodin] doit pouvoir avoir son habitation dans l'Hôpital durant toute sa vie et les gouverneurs sont tenus à rendre compte de leurs actions ;
  2. les nobles et bourgeois [de Bulle] doivent fournir tout ce dont l'Hôpital aura besoin, sans que le curé n'aie à s'en soucier ;
  3. les nobles et bourgeois de Bulle pourront nommer le successeur de l'administrateur et altarien de l'Hôpital.

Notaire : Gurnel


Sceau de Fribourg.

Commune de Bulle

Conditions et devoirs liés à la Chapelle Saint-Théodule et à l'Hôpital de Bulle

François Barbeir [Barbey], syndic et gouverneur de la Ville de Bulle, et Pierre de Prez, Humbert Alex, porte-enseigne, Claude Braseir [Brasey] alias Bosson, Aymo Favre, Udriod des Chavanes [Chavannes], Nicod Michiel [Michel], Marmet Pischon [Pichon], Claude Emolaz [Emaulaz] et Pierre Dormont, tous de Bulle, cèdent à Claude Jacobi [Jacob], curé de Vuippens et altarien de la Chapelle Saint-Théodule en l'Hôpital de Bulle, la Chapelle St-Théodule aux conditions suivantes :

  1. Claude Jacobi ne peut jouir des cens annuel ou autres biens appartenant à la Chapelle ;
  2. Claude Jacobi doit percevoir les cens et obventions en faveur de la chapelle ;
  3. Claude Jacobi peut établir son domicile en l'Hôpital de Bulle comme l'avait fait feu Pierre Jacobi, ancien dizenier d'Ogoz ;
  4. la Ville de Bulle cède à Claude Jacobi :
    • un morceau de terre sis en Cabaret [qu'il peut échanger contre] un autre morceau de terre sis en la Toula ;
    • un terrain cultivé en la Condémine à Bulle ;
  5. Claude Jacobi s'engage à ne pas échanger, assigner, donner ou aliéner la chapelle sans le consentement des bourgeois de Bulle ;
  6. Claude Jacobi remet à la Ville de Bulle tous les biens de la Chapelle, tant en terres qu'en cens ;
  7. la Ville de Bulle est en possession du gouvernement de l'Hôpital de Bulle et peut disposer des biens de celui-ci ;
  8. la Ville de Bulle promet de bien diriger et traiter les pauvres en l'Hôpital de Bulle ;
  9. la Ville de Bulle s'engage à payer annuellement 18 livres bonnes lausannoises à Claude Jacobi la St-André [novembre 30] ;
  10. Claude Jacobi promet de célébrer 3 messes hebdomadaires le mercredi, le vendredi et le samedi matin ;
  11. Claude Jacobi promet de remettre à la Ville de Bulle toute lettre de reconnaissance et tout document officiel concernant l'Hôpital.

Notaire : Anthoine Demiensiez de [Grueria]


Exemplaire en faveur de la Ville de Bulle.

Commune de Bulle

Différend concernant la propriété d'une terre

A la demande de Rodulphe Rossern [Rossier], recteur de l'Hôpital de Bulle, Anthoine Dou Villard [Duvillard], en présence de Bartholomé Leneti et de Glaude Guenoz [Genoud], convoqua en tribunal le 20 novembre 1480 Jean Rimboz [Raboud ?], fils de Jean Rimboz d'Echarlens, accusé d'avoir juré posséder 2 poses de terre contiguës à Bulle, en laz Pierraz, à côté des terres de François Ruschunet et de celle de Jean et Pierre Dundun [Dudin], provenant des biens de l'Hôpital, à Jean Paschoz [Pachoud] de Bulle au prix de 12 livres bonnes lausannoises pour lesquelles Jean Paschoz avait vendu au recteur 12 sols bons lausannois de cens annuel payable à la Saint-André [novembre 30], qui (ces 2 poses de terre), en fait, se trouvent être une part de l'obligation de la vente desdits 12 sols de cens. Comme preuve, Rodulphe Rossern [Rossier] apporta la lettre de vente des 12 sols signée par feu Jean de Passibus, Clerc, et Aymo Ponne, notaire, sous le sceau de l'official de Lausanne. Le recteur demande que l'accusé reconnaisse devoir, en plus des 2 poses de terre, les 12 sols annuels et de devoir les payer annuellement à la Saint-André [novembre 30] ou de lui céder 2 autres poses de terre. Les parties furent ensuite convoquées pour le 27 novembre [1480] (témoins : Nicod Marsens, notaire, Pierre Marsens et Nicod de Pascua [Pasquier ?]), séance qui fut tenue jusqu'au 4 décembre [1480] (témoins : Pierre Marsens et Nicod Marsens) et à laquelle l'accusé fut absent.
Seconde convocation : pour le 11 décembre [1480] (témoins : Humbert Marsens et Guillaume Hemoulaz), séance qui fut tenue jusqu'au 18 décembre [1480] (témoins : Pierre Marsens, Nicod Marsens et Jacob de Pascua) et à laquelle l'accusé fut absent.
Troisième convocation : pour le 15 janvier [1481] (témoins : Pierre Humbert et Nicod Marsens), séance qui fut tenue jusqu'au 22 janvier [1481], jour où l'accusé demande de renvoyer la séance au 5 février [1481] (témoins : Humbert Marsens, Jacob de Pascua, Pierre de Gex l'aîné et Pierre Clerc). Cette séance fut tenue jusqu'au 12 février [1481] (témoins : Pierre de Gex, Guillaume de Gex et Pierre clerc) ; [l'accusé] demanda de renvoyer la séance au lundi ?, et elle fut tenue jusqu'au 19 mars [1481] (témoins : Guillaume Grumalie et Glaude Dou Crouz). Jugement du 19 mars [1481] : l'accusé ayant été convoqué trois fois sans qu'il ne vienne, Pierre de Prez, châtelain de Bulle, donne passement à la demande de Rodulphe Rossern.


Témoins :

  • Cristin Alex
  • Nicod Marsens
  • Jean Glasson
  • Glaude de Broch [Broc]

Notaire : Anthoine Douz Villar [Villard]


Sceau [du dizenier d'Ogoz] manquant.

Commune de Bulle

Donation à l'Hôpital de Bulle

Jaque Ovaney [Overney] de Bulle donne à l'Hôpital de Bulle, pour y être logé et soigné jusqu'à la fin de ses jours :

  • sa chenevière sise aux Jordils ;
  • 20 écus petits.

Témoins :

  • Pierre Paris de Bulle
  • Antoine Paris de Bulle
  • Michel Bossens d'Avry

Notaire : Jean Glasson

Commune de Bulle

Donation pour l'augmentation des dons faits aux pauvres

[Pierre] Rymboz [Raboud ?] d'Echarlens donne à l'Hôpital de Bulle, représenté par Claude Glasson, recteur de l'Hôpital, Jean Ardieu, lieutenant, Pierre Alex et Jean Glasson, banneret de Bulle, 50 écus à 20 batzes basse monnaie pour l'augmentation des dons qui sont faits annuellement pour les pauvres.


Témoins :

  • [Jacques], fils de Pierre Fissiaulx
  • Claude Matthey [Mathey] de Bulle

Notaire : Claudi Ardieu

Commune de Bulle

Echange de terre

Joseph, fils de feu Joseph des Chavanes [des Chavannes], bourgeois de Bulle, recteur de l'Hôpital de Bulle, assisté de Jean Ardieu, lieutenant, et Jean, fils de feu Antoine Dupasquier, bourgeois et notaire de Bulle, ont fait l'échange suivant :

  • Joseph des Chavanes donne environ 3/4 de pose de terre au Ryppoz [Ripoz], à côté de la terre de Jean Dupasquier, de celle de François, Jean Marguerite Ardieu, de celle des héritiers de Pierre Cugne [Cugnet], de celle de la fille de feu Pierre, fils de feu Jacques Sudan ;
  • Jean Dupasquier donne une pose de terre à la Condeminaz, à côté du domaine du Château de Bulle, de la terre de Pierre, fils de Noël des Chavanes, et de celle de François Castellaz [Castella].

Témoins :

  • Antoni Morel, mestral de Bulle
  • Joseph Garrin [Garin], [saulthier] de Bulle

Notaire : Claudi Ardieu


Double en faveur de l'Hôpital de Bulle.

Commune de Bulle

Echange de terres

François Joseph Dupasquier, banneret, Paul Castella, lieutenant, Jean Baptiste Grandjean, hospitalier, François Glasson, gouverneur, tous bourgeois de Bulle, au nom de la Bourgeoisie et de l'Hôpital de Bulle, d'une part, et Gaspard Paris, aubergiste de la Croix Blanche à Bulle, d'autre part, ont fait l'échange suivant :

  • Les 1ers cèdent 1/8 de pose de terre au Russalet, partie du Pré de l'Hôpital, partie du commun;
  • Paris cède aux 1ers 1/16 de pose de chenevière, derrière la ville, à côté du jardin de l'Hôpital, du ruisseau du moulin et de la charrière.

Les lauds seront payés par l'Hôpital.


Témoins :

  • Jean Joseph Vallélian, curial de la Tour[-de-Trême]
  • Joseph Honnoré Demoret, bourgeois de Bulle

Notaire : François Pierre Geinoz


1780 février 24 : Amman de Macconens, bailli de Bulle, reconnaît avoir reçu le lod de 5 écus petits.

Commune de Bulle

Jugement au sujet de la défleuraison d'une terre

Pour régler le différent survenu entre Sébastien Parys [Paris], recteur de l'Hôpital de Bulle et Benoît Roud [Roux ?], gardien des pauvres, assistés de Joseph des Chavannes, juré, d'une part et François Moret, lieutenant de Bulle, au nom de sa belle-fille Marie, fille de feu François Ardieu de Bulle, d'autre part au sujet de la défleuraison de la pose de terre de l'Hôpital sise au Rippoz [Ripoz], François Odet, bailli de Bulle, en présence d'Antoine Pasquier, ancien mestral, Pierre Cugnet, Jacques, fils de feu Pierre Sudan, Théodule Michel, ancien banneret, Pierre Parys, Antoine [Grumalliet] [Grumalier] et Jean Gex, tous de Bulle, a prononcé son jugement :

  • la pose de terre de l'Hôpital doit être défleurie et [ensemencée] par-dessus la pose de terre de Marie Ardieu ;
  • l'issue d'aval du Ryppoz doit être autant sur la terre de Marie Ardieu que sur celle de Pierre Pasquier ;
  • pour les difficultés que le lieutenant Moret a fait l'été dernier au nom de sa belle-fille Marie Ardieu, celle-ci doit porter les missions légitimes.

Notaire : Claudi Ardieu

Commune de Bulle

Résultats 1 à 10 sur 41